Les réponses de la France aux accusations de Bamako

images

INTERNATIONAL

2022-08-18 11:55:49

83 0

L'Ambassade Française à Bamako a enfin brisé le silence depuis les accusations du Mali en début de semaine. A travers une série de tweet publiée en soirée du 17 août, la France dément toutes ces accusations.

En effet, les autorités maliennes accusent la France de collecter des informations au profit des groupes djihadistes et de leur fournir des armes et des munitions. « La France n’a évidemment jamais soutenu directement ou indirectement ces groupes terroristes », a précisé la diplomatie française sur son compte twitter intitulé " France au Mali " avant de faire savoir qu'elle a toujours lutté contre le terrorisme durant les neufs dernières années.

 « En 9 ans Paris a neutralisé plusieurs centaines de terroristes au Mali et mis hors d’état de nuire deux figures historiques du terrorisme dans la région » notamment le chef du groupe État Islamique, Adnan Abou Walid al-Sahraoui, et le chef d’al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelmalek Droukdel.

Pour l'ambassade, 53 soldats français dont la mission consistait à lutter contre les groupes terroristes ont perdu la vie sur le territoire malien. « Dans tous les communiqués des groupes terroristes» poursuit-elle, « la France était jusqu’à son départ désignée comme leur ennemi numéro un», a t-elle martelé. 

Faut-il le rappeler, le Mali a saisi le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies à travers une lettre qui date du 15 août; lettre dans laquelle le ministre des Affaires étrangères maliennes, Abdoulaye Diop a vivement dénoncé des violations de son espace aérien par la France. Il a par la suite convié à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’organisation. 

 Basile HOUNNOU

avatar

Auteur Enali Camor ADIGNON

Partager Reseaux sociaux

VOUS POURREZ AUSSI AIMER

0 COMMENTAIRE (S)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *