Cameroun : Tensions Explosives entre Samuel Eto’o et Marc Brys à la Fécafoot

La crise s’intensifie au sein de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) avec un clash retentissant entre Samuel Eto’o, président de la fédération, et Marc Brys, sélectionneur de l’équipe nationale. Le média Actu Foot Afrique a récemment diffusé une vidéo montrant une confrontation virulente entre les deux hommes, soulignant les tensions croissantes au sein de l'organisation.

Cette altercation survient dans un contexte déjà tendu. La semaine dernière, Samuel Eto’o a pris la décision de limoger Marc Brys, seulement deux mois après l’avoir nommé au poste de sélectionneur. Lors de cette réunion tumultueuse, Eto’o a déclaré : « Je suis président Monsieur. Si vous voulez travailler avec nous… Non ? Vous êtes entraîneur parce que je vous ai nommé, vous n’êtes pas entraîneur parce que quelqu’un d’autre vous a nommé. Vous avez fait beaucoup de manquements donc je vous prie de rester dans cette réunion. Si vous ne restez pas, je vais être obligé d’interroger mon comité exécutif… ».

 Malgré cet avertissement, la situation a rapidement dégénéré entre les deux hommes

«Vous ne faites pas la politique au Cameroun, il n’y a qu’un homme qui la fait et c’est le président Biya. Non vous, vous ne décidez pas. Parce que ce que vous faites, monsieur le sélectionneur, c’est moi qui dois l’assumer. C’est moi le président de la fédération, ce que vous, vous faites, c’est moi qui l’assume ! Dans votre pays, je ne le fais pas. Vous ne me parlez pas comme ça monsieur le sélectionneur, ne l’oubliez pas. En tant que footballeur, vous, vous ne pouvez pas me parler. Maintenant je suis président, vous ne parlez pas comme ça. Asseyez-vous maintenant, on va travailler. Arrêtez un peu ce bordel. Vous pensez que vous êtes dans quel pays Monsieur ? Je peux faire ça en Belgique ? Comment vous pouvez faire ça au Cameroun ? J’étais un très très grand joueur !».

 

Cet incident illustre la crise de gouvernance qui frappe actuellement la Fécafoot, et laisse planer de nombreuses incertitudes quant à l’avenir de la sélection nationale.

La communauté footballistique camerounaise et les supporters sont en émoi, suivant de près l'évolution de cette crise. Les prochains jours seront cruciaux pour déterminer la direction que prendra la Fécafoot et comment elle compte gérer cette crise interne.

LAISSER UN COMMENTAIRE