Quatre personnes sur cinq souffrant d’hypertension artérielle sont mal traitées (OMS )

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a rendu public son tout premier rapport sur les conséquences désastreuses de l’hypertension artérielle à l’échelle mondiale. 76 millions de décès liés à la tueuse silencieuse pourraient être évités à l’horizon 2050 selon ce rapport.

Un adulte sur trois est touché par l’hypertension, un trouble fréquent et potentiellement mortel. Accidents vasculaires cérébraux, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque et lésions rénales sont autant de facteurs de risques qui exposent  la pathologie. « Près de la moitié des personnes hypertendues dans le monde ignorent actuellement qu’elles le sont », annonce ce rapport qui précise que plus de trois quarts des adultes hypertendus vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. 

« Les changements de mode de vie, l’adoption d’une alimentation plus saine, l’arrêt du tabac et une plus grande activité physique peuvent contribuer à faire baisser la tension artérielle », recommande l’OMS comme moyens de lutte contre ce trouble dans son rapport.  

Quel mode de prévention ?

Michael R. Bloomberg, ambassadeur mondial de l’OMS pour les maladies non transmissibles et les traumatismes, confie que « des médicaments abordables, sûrs et accessibles et d’autres interventions, telle que la réduction de l’apport en sodium », permettent de prévenir la plupart des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux. « Le traitement de l’hypertension dans le cadre des soins de santé primaires permettra de sauver des vies et d’économiser des milliards de dollars chaque année », poursuit Bloomberg. 


Basile Hounnou

LAISSER UN COMMENTAIRE