Samuel Eto’o cède face au gouvernement : Marc Brys reste sélectionneur du Cameroun

Samuel Eto’o, président de la FECAFOOT, a finalement cédé après le bras  de fer avec le ministère des Sports concernant le sélectionneur Marc Brys. En dépit de ses tentatives répétées pour trouver un autre entraîneur, Eto’o a dû se résoudre à maintenir Brys à son poste, suite à une intervention décisive du ministère des Sports.

Lors d'une récente réunion houleuse avec le technicien belge, Eto’o avait exprimé son mécontentement et réitéré sa décision de limoger Brys. Cependant, malgré de nombreux communiqués annonçant la mise en place d'un nouveau staff et la nomination imminente d'un autre coach, le ministère des Sports a finalement imposé sa volonté.

Ce jeudi, Samuel Eto’o a tenu une conférence de presse aux côtés de Marc Brys. Reconnaissant ses torts, l’ancien joueur du Barça a présenté publiquement ses excuses au sélectionneur de 62 ans et a confirmé son maintien pour les prochains matches.

« Je ne vais pas être long, je commence par présenter des excuses. Lors de notre première malheureuse rencontre, il y a eu beaucoup d’émotions. Je préfère le dire comme ça. (…) Je suis content d’avoir échangé avec le coach. On a des convictions, on ne changera pas. On travaille depuis 2 ans pour donner ce qu’il y a de meilleur. Il était important de maintenir le cap pour le Cameroun. Je m’excuse pour la dernière fois. On n’a plus beaucoup de temps, car ils doivent tout faire pour qu’on gagne. Je vous demande d’être indulgent. On est un peuple fier et qui aime les victoires. Il faut donner le temps au sélectionneur. Coach, nos destins sont liés et vous pourrez me compter parmi vos soutiens. Tant que le Cameroun gagne, le président que je suis n’aura pas de problèmes de cheveux. »

Cette déclaration marque la fin des discordes … pour l’instant. Samuel Eto’o et Marc Brys vont désormais travailler ensemble pour préparer les prochaines échéances de l’équipe nationale camerounaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE