Séminaire sur le traitement et la diffusion des informations en période sensible : une première partie réussie

Grâce au Fonds Canadien d'Initiatives Locales et mise en œuvre par l'autorité de régulation des médias au Bénin, les journalistes du Zou, des Collines, du Mono et du Couffo ont suivi avec intérêt, les trois premiers jours d’encadrement, consacrés au thème « traitement et diffusion de l’information en contexte sensible ; rôle et responsabilité du journaliste dans la préservation de la paix et de la démocratie ».


Du lundi 12 au mercredi 14 février 2024, une trentaine de journalistes ont été encadrés par des formateurs invités par la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication, dans le cadre de la première partie du séminaire de renforcement des capacités des professionnels des médias pour un traitement et une diffusion responsables des informations en période de crise. L'initiative est soutenue par le Fonds Canadien d'Initiatives Locales.

Les participants qui ont suivi avec attention chacune des séances en sortent satisfaits.

« A l’issue de ces trois premiers jours, je pense qu’en période sensible, le journaliste doit s’adapter à la situation et essayer d’être rapide pour pouvoir apporter les informations justes à la population. Et sur ce plan, on doit essayer d’avoir une meilleure collaboration avec la police républicaine » confie Eunice Alade, journaliste à  Royal fm, dont les attentes sont, dit-elle à cette allure, sures d’être comblées à la fin du séminaire.

Olga Ahokpè, cheffe des programmes du groupe de radio et télévision Carrefour,  ne  manifestera pas non plus un sentiment différent de celui de sa consœur. « Il est de la sagesse humaine de savoir qu’on ne dit pas tout. Lorsque vous voulez tout dire et tout diffuser, il faut savoir le faire en tenant compte de la sensibilité du sujet et de l’heure. Les formations auxquelles nous avons participé nous ont permis de savoir que le journaliste doit se  réévaluer par rapport au code de déontologie parce que, c’est notre bréviaire. Ajouté à cela, nous avons notre constitution et nous avons la déclaration universelle des droits de l’Homme(…) c’est tout un arsenal de garde-fous, mis en place pour nous aider à travailler dans de bonnes conditions », reconnaît-elle avant d’ajouter que la spécialisation et le travail en réseau sont tout aussi essentiels.

Wilfied Sonou, journaliste à Radio Lokossa, est lui aussi, reconnaissant pour cette initiative de la Haac qui, selon-lui, vient à point nommé dans un contexte où le Bénin subit depuis deux ans des menaces terroristes.

« Il y a eu des exercices pratiques et on nous a replongés dans des situations de crises. Nous avons été soumis à un certain nombre de questions à traiter et à diffuser pour informer la population. Il y a aussi eu quelques communications sur les droits de l’Homme et cela nous a permis de mieux découvrir à quel point les droits de l’Homme sont sacrés et que toute personne humaine  a le droit d’être protégée et de ne pas être exposée quelles que soient les circonstances » dévoile le journaliste comblé.

Tout comme eux, les autres participants entament avec optimisme et entrain, la deuxième partie du séminaire qui durera jusqu’au samedi 17 février 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentaires

  • Jani Grissom
    07-03-2024
  • Lashonda Kemper
    24-03-2024
    We have hacked your website https://iconetv.bj and extracted your databases. How did this happen? Our team has found a vulnerability within your site that we were able to exploit. After finding the vulnerability we were able to get your database credentials and extract your entire database and move the information to an offshore server. What does this mean? We will systematically go through a series of steps of totally damaging your reputation. First your database will be leaked or sold to the highest bidder which they will use with whatever their intentions are. Next if there are e-mails found they will be e-mailed that their information has been sold or leaked and your site https://iconetv.bj was at fault thusly damaging your reputation and having angry customers/associates with whatever angry customers/associates do. Lastly any links that you have indexed in the search engines will be de-indexed based off of blackhat techniques that we used in the past to de-index Our targets. How do i stop this? We are willing to refrain from destroying your site's reputation for a small fee. The current fee is $3000 in bitcoins (0.044 BTC). Send the bitcoin to the following Bitcoin address (Make sure to copy and paste): 39RgrnuVhHPqXWKLwryKatFLSCNgZtLjrX Once you have paid we will automatically get informed that it was your payment. Please note that you have to make payment within 5 days after receiving this e-mail or the database leak, e-mails dispatched, and de-index of your site WiLL start! How do i get Bitcoins? You can easily buy bitcoins via several websites or even offline from a Bitcoin-ATM. What if i don't pay? We will start the attack at the indicated date and uphold it until you do, there's no counter measure to this, you will Only end up wasting more money trying to find a solution. We will completely destroy your reputation amongst google and your customers. This is not a hoax, do not reply to this email, don't try to reason or negotiate, we will not read any replies. Once you have paid we will stop what we were doing and you will never hear from us again! Please note that Bitcoin is anonymous and no one will find out that you have complied.